Cas d'usage

L’armée de Terre décentralise la production de pièces de rechange grâce à la 1ère Blockchain en OPEX

Avec MainChain, l'armée de Terre opère sa transformation du maintien en condition opérationnelle du matériel terrestre et décentralise la fabrication de pièces rechange en opérations extérieures en préservant l'intégrité des données.

L’armée de Terre décentralise la production de pièces de rechange grâce à la 1ère Blockchain en OPEX

Objectifs

Adapter le modèle économique pour le nouveau processus de production en fabrication additive

Maîtriser la propriété intellectuelle

Garantir l'intégrité des données échangées

Améliorer le maintien en condition opérationnelle du matériel terrestre avec la fabrication de pièces de rechange en OPEX

Résultats

Un nouveau modèle économique pour la production de pièces de rechange en OPEX

La monétisation de la propriété intellectuelle pour les industriels de la BITD

Améliorer la sécurité et la traçabilité d'actifs numériques entre des acteurs aux intérêts économiques divergeant

Une réduction de l'empreinte carbone et des vulnérabilités de la chaîne logistique

Transformation des usages numériques dans le domaine opérationnel militaire avec le projet FIBR²EO

En rapprochant le MCO Terrestre des militaires en opérations, la blockchain et la fabrication additive permettent aux Forces armées françaises de réduire l’empreinte carbone par la réduction des flux de la chaîne logistique et donc d’être moins vulnérable.

D’une production centralisée à une production décentralisée

Dans des contextes opérationnels où les équipements militaires sont fortement exposés, l’amélioration des processus de maintenance et la disponibilité des matériels est un enjeu majeur. Le choix des nouvelles technologies pour rapprocher le MCO Terrestre des militaires en opérations offre des perspectives opérationnelles très intéressantes pour les armées.

L’un des avantages de la fabrication additive est la production décentralisée, c’est-à-dire la production à proximité du lieu où la pièce sera utilisée. Dans ce contexte, l’industriel ne maîtrise plus sa propriété industrielle puisqu’il transmet un fichier numérique du plan à son client militaire. Il n’est donc plus en capacité de vérifier que les unités en OPEX ont imprimé le nombre de pièces qui figurent sur le bon de commande, ou qu’elles ont respecté les procédés et méthodes de fabrication. Cette innovation de rupture soulève la question de la confiance entre des parties prenantes aux intérêts divergents, de l’adaptation du modèle économique pour ce nouveau processus de production et de l’intégrité des données échangées.

De l’open innovation à l’usage opérationnel en OPEX

Le projet FIBR2EO (fabrication additive intégrant la blockchain pour la réalisation de pièces de rechange en OPEX) étudie l’apport potentiel d’une blockchain privée pour sécuriser le développement de la fabrication additive sur les théâtres d’opérations.

Dans le cadre de l’opération Barkhane, Vistory a initié une approche innovante avec le déploiement de MainChain pour :

  • La protection de l’intégrité des données de fabrication : plan numérique, licence d’exploitation, procédé et méthode
  • La gestion sécurisée des droits liés à la propriété industrielle et le respect du modèle économique établit entre l’armée de Terre et ses industriels
  • La traçabilité des informations

Notre technologie se positionne comme tiers de confiance pour l’échange d’informations entre l’armée de Terre et les industriels de la défense, de l’émission du plan numérique à son impression sur le terrain.

FIBR²EO, une expérimentation à la hauteur des enjeux

Avec le projet FIBR2EO, MainChain a permis de sécuriser les échanges et d’instaurer une relation de confiance entre différents acteurs aux intérêts économiques divergeant : forces armées (BSMAT de Tulle et SIMMT), industriels de la défense (Arquus et Nexter), les troupes déployées en OPEX et le fabricant d’imprimantes 3D (Prodways).

Grâce à la blockchain, MainChain ouvre l’écosystème de la défense vers un nouveau modèle économique avec la possibilité de fabriquer des pièces de rechange à la demande directement sur les théâtres d’opérations extérieures et permet aux industriels de la BITD de monétiser leur propriété industrielle. Nous débloquons le potentiel de la production décentralisée pour l’armée de Terre.

  • Les troupes déployées sont désormais capables de produire des pièces de rechange, avec réactivité, tout en étant certains de leur conformité dans les plans et procédés de fabrication, et en ayant un suivi de la production.
  • L’industriel a la garantie que sa propriété industrielle est protégée et qu’il est bien rémunéré lors de l’impression d’une pièce relevant de sa conception.

Un cas d'usage interarmées

Armée de Terre

La SIMMT opère la transformation des usages numériques dans le domaine opérationnel militaire et décentralise la fabrication de pièces rechange en OPEX tout en préservant l’intégrité des données.

Marine Nationnale

Le SSF améliore sa performance opérationnelle grâce aux nouveaux moyens de production industriels déployés à bord du porte-avion Charles de Gaulle et concentre ses efforts sur l’intégrité des procédés de fabrication, nécessaire à la répétabilité.

Prêt à vous lancer ?

Découvrez comment MainChain peut vous permettre de profiter de tous les avantages de la production décentralisée avec sécurité.